Bulletin N° 17 - septembre 2014
Échos de nos forêts
  accès à notre site

Cascades abandonne le papier kraft à East Angus

Cascades a annoncé la fin de ses activités de papier kraft à East Angus d’ici le 3 octobre, une décision qui entraînera la mise à pied d’environ 175 employés.
Cette fermeture marque la fin de la production de papier kraft pour l’entreprise.

La société avait déjà annoncé à ses employés qu’elle se retirerait du secteur du papier kraft en novembre, comme elle a décidé, récemment, de se retirer du secteur des papiers fins afin de se concentrer uniquement sur les produits d’emballage, le papier tissu et la récupération.

Source : Le Devoir 9 juillet 2014.
 

Cultur'innov de St-Camille, finaliste au Gala découvertes coopératives

La coopérative Cultur'innov a déposé sa candidature au Gala découvertes coopératives et se retrouve finaliste dans la catégorie innovation. Une vidéo de cette coopérative est maintenant en ligne et le public est invité à voter pour sa coopérative coup de cœur d'ici le 1er octobre prochain. Nous vous invitons à voter pour cette coopérative de notre région.
 

Des fibres de celluloses aussi résistantes que l'acier

fibre Des scientifiques ont créé des fils à base de cellulose extrêmement résistants. Une avancée technologique qui pourrait permettre de nouvelles applications dans la production de l'industrie papetière ainsi que dans le recyclage du papier. (GraphiLine.com - 9 juin 2014)
 

Bulletin d'information sur le nerprun

Le nerprun bourdaine, cet arbuste exotique qui envahit graduellement nos forêts du sud du Québec, peut constituer un problème préoccupant.  Si le sujet vous intéresse, l'Association forestière du sud du Québec vous informe sur l'écologie et les moyens de contrôle du nerprun. bulletin de l'AFSQ
 

Situation des forêts du monde 2014

Le rapport Situation des forêts du monde 2014, est consacrée cette année au rôle des avantages socio-économiques tirés des forêts, notamment les revenus et l'emploi, la dendroénergie et les matériaux de construction, etc. (Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation et l'Agriculture - Juin 2014).
 

Deux vidéos touchant l'agryle du frêne et la construction à partir du bois

Vidéo-reportage sur la lutte à l'agrile du frêne à l'aide d'un champignon. (2 min. 11 sec. - La Presse - 16 juillet)
Le bois, une ressource naturelle abondante et renouvelable convient pour la construction de nombreux types de bâtiments. (2 min 20 sec.- Ressources naturelles Canada - Juin 2014)
 

L'urne funéraire qui vous transformera en arbre.

Voudriez-vous devenir un arbre après votre mort? Cette idée séduisante vient de la société Urna Bios (compagnie espagnole), qui a créé une urne funéraire biodégradable qui permettra de donner vie à un arbre une fois vos cendres enterrées. (Hitek.fr - 21 mai 2014)
 

Travaux admissibles au remboursement de taxes foncières

Pour que les travaux forestiers que vous réalisez sans aide financière soient admissibles aux crédits de taxes, il est très important qu'une prescription soit préparée par l'ingénieur forestier avant le début des travaux, ainsi qu'une vérification et un mesurage soient faits à la fin des travaux. Si vous envisagez faire ce type de travaux, contactez le Groupement forestier avant de débuter vos travaux. Pour maximiser vos retours fiscaux, pensez à préparer chaque année un état de revenus et dépenses de votre propriété forestière.

Abolition du programme d'investissement sylvicole en forêt privée.

Le budget de 5 M$ du Programme d’investissement sylvicole a été aboli. Le budget global dédié à la forêt privée passe donc de 33,5M$ à 28,5M$ cette année.

laurent lessardEn campagne électorale, le Parti libéral du Québec promettait de respecter l'engagement du gouvernement précédent de maintenir encore trois ans les sommes du Programme d'investissement sylvicole (PIS). Monsieur Laurent Lessard, ministre des Forêts de la Faune et des Parcs, a confirmé le 20 juin dernier, que son gouvernement ne donnerait pas suite à cet engagement électoral. Ce programme permettait de compléter l'aide offerte aux propriétaires forestiers pour la mise en valeur de la forêt privée. Curieusement, quelques semaines avant, le ministre avait annoncé une augmentation des crédits alloués à la forêt publique. De nombreuses représentations ont été faites pour démontrer l'importance d'investir en forêt privée qui est beaucoup plus productive que la forêt publique et plus près des usines. Le monde de la forêt privée est en attente d'une réaction du ministre à ses demandes. Pour pallier à cette baisse budgétaire importante, le Groupement forestier coopératif St-François invite ses membres à utiliser davantage le nouveau programme de remboursement de taxes foncières qui offre également des crédits très intéressants. Source : La Terre de chez nous - juillet 2014


Le gène de l'éclosion des bourgeons

Pour la première fois, des chercheurs ont confirmé la fonction d'un gène responsable de l'éveil des arbres après la période de dormance hivernale. 

bourgeonIl s'agit d'un facteur clé de leur capacité de s'adapter aux changements environnementaux liés aux changements climatiques.  La découverte, chez les peupliers, de cet important régulateur pourrait mener à la production de plantes mieux adaptées aux climats plus chauds. Source : (Proceedings of the National Academy of Sciences - EcoWatch - 17 juin 2014- En anglais))


Hausse de la possibilité de récolte, mais baisse des livraisons en forêt privée

La possibilité forestière en Estrie a augmenté de 64% depuis le dernier calcul fait il y a plus de 10 ans.

Selon les données compilées par la Fédération des producteurs forestiers du Québec, la possibilité de récolte de bois en forêt privée est en croissance. C’est ce que montrent les récents résultats des calculs effectués dans le cadre de la révision des plans régionaux de protection et de mise en valeur des forêts privées. Il s’agit d’une bonne nouvelle pouvant favoriser la relance de l’industrie forestière et renforcer les communautés rurales. (voir Forêt de chez-nous août 2014)

bucheronPour l’ensemble des forêts privées du Québec, le potentiel de récolte passe de 13 Mm³ à 16 Mm³ par année entre les deux périodes de calculs. Pour l'Estrie la possibilité de récolte passe de 1,1Mm³ à 1,8Mm³. Cette progression découle d’une combinaison de facteurs. L’importante augmentation du stock forestier s’explique d’une part par une récolte annuelle qui n’entame pas le capital et d’autre part par les plantations qui ont une croissance supérieure à la forêt naturelle et qui peuvent maintenant générer du bois commercial. À cet égard, près de 1,4 milliard d’arbres ont été mis en terre en forêt privée depuis 1973, dont un nombre important au cours des années 80 et 90. Ces plantations gagnent en maturité et environ la moitié de ces plantations ont maintenant entre 20 et 40 ans. D'autre part, l'Agence de mise en valeur de la forêt privée de l'Estrie, qui avait la tâche de réaliser ce calcul pour l'Estrie, nous informe que la méthode de calcul utilisée cette fois-ci est différente de celle utilisée la dernière fois. L'ancienne formule avait pour base de calcul le plus petit volume de bois disponible sur un horizon de 150 ans. La nouvelle méthode de calcul permet de fixer le volume de bois qu'il est possible de récolter annuellement sur un horizon de 10 ans. Cette méthode est beaucoup plus près de la réalité.

Le forestier en chef du Québec a également fait ses devoirs et a produit en mai dernier un nouveau calcul de la possibilité forestière des forêts publiques de la province. La possibilité s'est accrue de 7%, passant de 30,6Mm³ à 32,6Mm³ par année. On constate donc que la forêt privée est appelé à jouer un plus grand rôle dans l'avenir dans l'approvisionnement des usines. Sa part des approvisionnements pourrait passer de 23% à 33% dans les années à venir.

Cependant, selon les données compilées par le ministère des Forêts, la part de marché des producteurs de bois œuvrant dans les forêts privées n'est plus que de 14 % des approvisionnements totaux des usines de produits forestiers, et ce, malgré une hausse de 300 000 m3 des livraisons de bois rond des usines.

Entre 2005 et 2013 les propriétaires privées ont consenti une baisse de 19% du prix du bois. Malgré cette baisse prononcée, la forêt privée n'a pu maintenir sa place dans un marché dominé par la forêt publique qui offre des conditions extrêmement favorables aux usines québécoises. Avec le nouveau régime forestier par le biais du Bureau de mise en marché des bois (BMMB), tous les volumes des CAAF sont maintenant commercialisés grâce en partie à la mise aux enchères, alors que dans l'ancien régime une bonne partie des volumes des CAAF n'était pas récoltée. Cette abondance de bois public sur les marchés provoque une pression supplémentaire pour les producteurs de la forêt privée. De plus, les réductions successives des prix du bois rond sur les marchés ont réduit l’intérêt des producteurs à accroître leurs livraisons. C'est la combinaison de ces éléments qui expliquent la contribution de seulement 14% de la forêt privée aux approvisionnements des usines. Il est paradoxal que cette diminution de la récolte en forêt privée survient au moment où les nouveaux calculs montrent une hausse de la possibilité forestière sur ce territoire. Un difficile équilibre devra rapidement être trouvé pour éviter que les causes conjoncturelles réduisant l’activité de récolte en forêt privée ne deviennent des facteurs structurels. (voir Forêt de chez-nous septembre 2014)


69e Congrès de l'Association forestière

L’Association forestière du sud du Québec (AFSQ) organise son 69e Congrès et Salon forestier 2014 les 9 et 10 octobre prochain à l’Hôtel Le Georgesville à Saint-Georges de Beauce.

Sous le thème « La forêt à sa juste valeur », le congrès offrira un programme bien rempli : visites forestières et industrielles, ateliers, conférences, salon des exposants et démonstrations d’équipements forestiers. L’évènement accueillera un invité spécial, il s’agit de M. Alain Lemaire, président exécutif du conseil d’administration de Cascades. Les participants pourront profiter de sa grande expérience lors de sa conférence sur l’entrepreneuriat. 

Survol des activités

afsq2014• L’entrepreneuriat avec M. Alain Lemaire, Cascades inc.
• Les attentes et les besoins des travailleurs avec Mme Annie Beaupré, Comité sectoriel de main-d’œuvre en aménagement forestier
• Opportunités de développement économique créées par la hausse des possibilités de récolte en forêt privée avec M. Marc-André Rhéaume, Fédération des producteurs forestiers du Québec
• Aménagement de la faune terrestre avec M. Patrick Mathieu, MultiFaune
• Programme de remboursement des taxes foncières avec M. Michel Roy, Association des propriétaires boisés de la Beauce
• Nouvelle association entre FPInnovation et Balance Bourbeau - Un plus pour le monde forestier avec M. Guy Bourbeau, Balance Bourbeau
• Champignons forestiers avec M. Richard Fortin, mycologue
• Affûtage et entretien de la scie mécanique
• Visite de l’entreprise Comact, d’une forêt privée aménagée et d’un site d’éoliennes sur les terrains de Domtar à Saint-Robert-de-Bellarmin

Salon forestier

Venez rencontrer des professionnels passionnés lors de notre Salon forestier. Près d’une trentaine d’entreprises seront sur place pour représenter les divers secteurs d’activités du domaine forestier : sylviculture, récolte, transformation, formation, conservation, environnement, etc. Le Salon forestier est accessible pour tous GRATUITEMENT. Plus d'informations

Tirage

Comme à chaque année, l'AFSQ finance une partie de ses activités à partir d'un tirage donnant droit à plus de 23 000$ de prix de toute sorte. Merci d'encourager l'Association forestière et de lui permettre de poursuivre ses activités d'éducation, de sensibilisation et de transfert de connaissance. Procurez-vous votre billet!

   
| Abonnement / Désabonnement | Transmettez-nous vos commentaires | Lire les numéros précédents |